Le -
modifié le -

Madonna : retour sur les débuts difficiles d'une star planétaire

Madonna, aujourd'hui la surperstar par excellence, représente le rêve américain. Partie de rien, et malgré les difficultés, elle a atteint les sommets grâce à sa seule persévérance. Zoom sur les débuts d'un parcours hors du commun.

Madonna : retour sur les débuts difficiles d'une star planétaire

La détermination comme moteur

C'est en grandissant dans une petite ville des États-Unis que Madonna a construit sa force de caractère. Au sein d'une famille nombreuse et avec un père autoritaire, elle a déjà la volonté de sortir du lot. Elle perd sa mère à l'âge de cinq ans et décide dès ce moment-là de réussir par elle-même. Attirée par la musique au départ, elle finit par intégrer une école de danse classique qui lui permet de décrocher une bourse pour intégrer l'université du Michigan. Madonna rêve en grand et des études universitaires ne lui suffisent pas. Après deux ans, elle décide de quitter l'université au grand dam de son père qui lui coupe les vivres. C'est là l'électrochoc qui lui fallait pour poursuivre ses rêves. Ses professeurs de danse lui avaient parlé d'une carrière à New York, elle décide alors d'y partir avec 35 dollars en poche et une détermination sans limites.

Des débuts de danseuse

Les débuts sont durs et Madonna déchante. Elle est seule et les opportunités sont rares. Elle intègre néanmoins le prestigieux American Dance Center à la suite d’une audition réussie. Sa situation précaire l'oblige à enchaîner les petits boulots ou à poser nue pour des photographes. Les rôles sont trop rares et petits pour lui permettre de vivre de sa passion même si on la voit dans le clip de "Born To Be Alive" de Patrick Hernandez. Madonna est impatiente et décide de se lancer dans la musique en parallèle, domaine dans lequel elle pense que les chances de réussir sont plus grandes. Elle devient chanteuse du groupe Breakfast Club en même temps qu'elle passe des auditions pour Fame ou Footloose. En 1980, elle lance son groupe Emmy and The Emmys et écrit ses propres chansons. C'est ce qui va la faire remarquer : ses textes. Camille Barbone, coprésidente de Gotham Management, lui promet qu'elle va faire d'elle une chanteuse de rock. Le rendez-vous est pris, Madonna a trouvé la voie qui fera d'elle une star.

Une présence hors norme

Plus que sa voix ou ses compositions, c'est la présence de Madonna qui représente un potentiel pour les personnes qui la découvrent. Elle a déjà un grand sens du style et détonne avec ses tenues ou coupes de cheveux vues nulle part ailleurs. D'abord punk avec son premier groupe, elle veut ensuite faire de la musique funk. Ses premiers titres n'ont pas un succès populaire énorme, mais sont beaucoup joués dans les discothèques à New York. La chanteuse sent alors que le succès est à portée de main. Même si des labels lui proposent des contrats, Madonna ne se contente pas d'accepter les premières opportunités. Elle veut garder son indépendance artistique et continuer sa route jusqu'à trouver le contrat qui lui convient réellement. C'est le cas avec Sire Records, une filiale de Warner, avec qui elle sort son premier album : "Madonna". Le succès vient crescendo avec les singles qui sortent les uns après les autres. Ce premier album se vend au total à 10 millions d'exemplaires.