Le -
modifié le -

Mika : ses hommages en chanson à son idole Freddie Mercury

Dès le début de sa carrière, le chanteur a été comparé par son style et ses prouesses vocales au leader de Queen, pour lequel il a toujours confessé son admiration.

Mika - "Last Party"

Plus qu'un simple hommage, "Last Party" est une véritable déclaration d'amour du chanteur au leader de Queen puisque la "dernière fête" en question s'inspire de la toute dernière soirée organisée par Freddie Mercury quelques semaines avant sa mort en 1991 des complications dues au virus du Sida. Dans la foulée de sa dernière apparition publique lors des Brit Awards 1990, le chanteur, déjà très diminué, avait invité ses amis de Queen, George Michael ou encore Liza Minnelli à une de ces soirées extravagantes dont il avait le secret. Dans la chanson de Mika, le nom du rockeur apparaît dans le vers "Who knew that mercury could rise so fast ?".

Mika - "Grace Kelly"

Si "Grace Kelly" est avant tout connu comme un hommage à l'actrice devenue princesse de Monaco, il contient aussi un petit clin d'œil à Freddie Mercury, auquel le chanteur a été comparé dès le début de sa carrière. Lorsqu'il chante "So I tried a little Freddie / I've gone identity mad !", Mika reconnaît l'influence qu'a pu avoir le leader de Queen sur sa carrière tout en évoquant un des titres du groupe, "I'm Going Slightly Mad".

"Big Girl, You are Beautiful" : le faux hommage

Si les clins d’œil de Mika à son idole sont légion tout au long de sa carrière, il existe cependant une chanson pour laquelle la comparaison a été exagérée. Pourtant, de par la proximité de leurs titres et de leur évocation de femmes aux courbes généreuses, on pourrait croire que le tube "Big Girl, You Are Beautiful" a été écrit en hommage à "Fat Bottomed Girls" de Queen, sorti en 1978. En réalité, il n'en fut rien, car, de l'aveu même de Mika, sa chanson a été écrite en référence à un documentaire d'une comédienne anglaise, Victoria Wood, sur un nightclub nommé The Butterfly Lounge.