Paroles Décembre

Le - Par .

Tu viendras me rejoindre
Sous le grand pommier
T'auras pas besoin d'attendre
Je serai là premier

Et je vais m'étendre
Les yeux bien fermés
T'auras juste à me surprendre
Sans faire de bruit, m'embrasser

Tu te souviens l'herbe était haute et mouillée
C'était, je crois, le premier jour de l'été

C'est facile d'aimer quand on a 17 ans
Les pommiers gardent toujours les secrets
Rien à regretter quand on a 17 ans
Et un été, on se tend la durée longtemps

Je te fais le serment
Le jure sur l'été
J'aurai toujours 17 ans
Quand tu voudras m'embrasser

Et si jamais un jour
J'allais l'oublier
Emmène-moi faire un tour
En-dessous du grand pommier

On s'étendra dans l'herbe haute et mouillée
Et on regardera l'été arriver

C'est facile d'aimer quand on a 17 ans
Les pommiers gardent toujours leurs secrets
Rien à regretter quand on a 17 ans
Et un été, on peut le faire durer longtemps

Quand on a 17 ans
On a les yeux plus clairs, plus grands
Et on a la vie droit devant

C'est facile d'aimer quand on a 17 ans
Les pommiers gardent toujours leurs secrets
Rien à regretter quand on a 17 ans
Et un été, on peut le faire durer longtemps

Tant qu'on aura 17 ans
Tant qu'on aura 17 ans