Biographie Robert Plant

Robert Anthony Plant Né(e) le 20 août 1948 (68 ans)

Sa biographie

Dans Led Zeppelin

Robert Plant se découvre tôt une véritable passion pour la musique. Entraîné par les vagues de rock de Gene Vincent et d'Elvis Presley , mais surtout celles du blues de Muddy Waters , de Buddy Guy ou encore de Robert Johnson, il décide d'emprunter un chemin d'artiste.

Après avoir suivi quelques études, notamment en comptabilité, Robert Plant déploie ses ailes à l'âge de 16 ans pour se consacrer entièrement à la musique. Au cours des années 60, il intègre plusieurs groupes de blues, dont Hobbstweedle, Listen, The Crawling King Snakes, ou encore The Band of Joy, en tant que chanteur.

Des collectifs au sein desquels il aura l'occasion d'enregistrer quelques titres, mais ne parviendra pas pour autant à se faire réellement connaître. C'est seulement en 1968, en faisant la rencontre de Jimmy Page, que Robert Plant va pouvoir entamer sa véritable aventure. Ce dernier, alors membre de Yardbirds , lui proposant de créer un nouveau groupe.

Les deux artistes vont se faire rejoindre par d'autres musiciens, le bassiste John Paul Jones et le batteur John Bonham et, une fois les nouveaux membres réunis, les New Yardbirds vont évoluer vers le groupe Led Zeppelin .

Tantôt hard, tantôt folk, tantôt blues rock, ou encore heavy metal, ce nouveau collectif va facilement se faire remarquer sur le plateau musical. Propulsé au summum du succès dans les années 70, notamment avec le titre « Stairway to heaven », le groupe se séparera pourtant en 1980, après la mort tragique de John Bonham.


L'envol en solo

Après une certaine période de silence, Robert Plant décide de poursuivre en solo. Il démarre en 1982 avec un premier album « Pictures at eleven » puis, enchaîne avec « The principle of moments » une année plus tard.

Bien reçues, ces premières sorties permettent déjà à Robert Plant de se positionner en tant que chanteur indépendant. Au cours des années 80, l'artiste va dévoiler plusieurs titres inédits, notamment à travers les albums « Shaken 'N' stirred » en 1985 et « Now & zen » en 1988.

Malgré la dissolution de Led Zeppelin , Robert Plant continue également de collaborer avec le guitariste Jimmy Page et en 1984, ils participent à l'album « The Honeydrippers: volume 1 » du groupe de rock The Honeydrippers. Ce dernier étant d'ailleurs créé sous l'initiati ve de s deux artistes vers le dé but de s années 80.

N'ayant pas coupé le lien, Robert Plant et Jimmy Page dévoilent également un album « Unledded » en 1994 et, quatre ans plus tard, ils reviennent avec « Walking into clarksdale ».

Robert Plant continue parallèlement d'enregistrer en solo et après s'être démarqué avec « Manic nirvana » en 1990, il dévoile l'album « Fate of nations » en 1993. Suite au succès de « Walking into clarksdale », l'artiste se retire cependant des projecteurs pour n'y revenir que quatre ans plus tard, en 2002, avec un nouvel album solo « Dreamland ».

Il se retrouve également dans un nouveau groupe Strange Sensation, avec lequel il enregistre « Mighty rearranger » en 2005. Bien reçus, ces opus permettront d'ailleurs à Robert Plant de remporter le Polar Music Prize en 2006, ainsi que le Grammy Lifetime Achievement Award en 2005, aux côtés des autres anciens membres de Led Zeppelin .


Avec Alison Krauss

En 2007, après s'être retiré partiellement du circuit pendant deux ans, Robert Plant refait surface sur les ondes avec un nouvel album « Raising sand ». Fruit d'une collaboration avec la chanteuse et violoniste country Alison Krauss, cet opus marque une nouvelle étape musicale pour l'artiste.

R&B empreint de folk blues, les chansons de l'album se démarquent automatiquement sur le plateau musical et notamment avec les titres « Gone gone gone (Done moved on) », « Fortune teller », ou encore « Rich woman » qui parvient à se hisser à la 2e place du Billboard 200.

La chanson « Please read the letter », issue de l'album « Walking into clarksdale », fait également des tapages auprès du public et remporte même le titre de meilleur single lors des Grammy Awards de 2009.

En décembre 2007, Robert Plant se retrouve également sur la scène avec les anciens de Led Zeppelin pour un concert caritatif à Londres. Des retrouvailles qui engendreront diverses rumeurs selon lesquelles le groupe va se reformer. Les fans n'attendant qu'un grand retour des années 70 avec comme nouveau batteur, le fils de John Bonham même, Jason Bonham.

Bien que les trois autres membres du « nouveau » collectif, Jimmy Page, John Paul Jones et Jason Bonham ne souhaitent que la réunification de Led Zeppelin pour continuer l'aventure, Robert Plant décide pourtant de continuer seul.

Trouvant sa place aux côtés d'Alison Krauss, il envisagerait même un second album avec la chanteuse. La patience est de mise pour les fans.