Le -
modifié le -

Emmanuel Moire : 4 moments-clés de sa carrière

Révélé dans la comédie musicale « Le Roi Soleil », Emmanuel Moire a conquis le grand public avec sa sensibilité et ses textes authentiques. Retour sur les moments-clés de la carrière d’un artiste qui n’a pas démérité son succès.

Emmanuel Moire © Getty
Les premiers albums d’Emmanuel Moire

L’opus «(Là) où je pars» sort en novembre 2006. Porté par les singles «Le Sourire», composé par Benoît Poher du groupe Kyo, «Ca me fait du bien», «Là où je pars» et « Si c’était ça la vie » est un carton. Il s’écoule à 200.000 exemplaires et se voit certifié double disque de platine. Trois ans plus tard, Emmanuel Moire publie «L'équilibre» dont sont extraits «Adulte & Sexy» et « Sans dire un mot », qui se classeront respectivement en 9e et 11e position du Top 50. 

Retour à la comédie musicale avec « Cabaret »

A l’issue d’une grande tournée pour promouvoir son dernier album, Emmanuel Moire est engagé pour jouer l’extravagant maître de cérémonie du Kit Kat Club, Emcee, dans l’adaptation française de « Cabaret ». Il incarnera ce rôle de 2011 à 2012 et sera salué par la critique pour sa prestation. 

Vainqueur de « Danse avec les stars »

En octobre 2012, Emmanuel Moire intègre la troisième saison de «Danse avec les stars». Ses talents et le couple qu’il forme avec Fauve Hautot séduisent les membres du jury et les téléspectateurs. Après neuf semaines de compétition, il remporte le concours télévisé lors de la finale qui l’oppose à Amel Bent et Taïg Khris. 

Nouvelle maison de disque pour un nouveau départ

Sollicité par plusieurs maisons de disques, Emmanuel Moire signe chez Mercury début 2013. Dans la foulée, il sort «Le Chemin», un album plus personnel dans lequel il évoque le parcours de ses quatre dernières années. L’opus devient numéro 1 des ventes et s'écoule à plus de 300.000 exemplaires. «La Rencontre», le suivant, dont est extrait «Bienvenue», est également couronné de succès et atteint la deuxième place des classements français et belge.