Le -
modifié le -

Comment George Michael est devenu une star en solo après Wham!

Wham! a fait de George Michael une star de la pop de sa génération. Les années qui suivent ont fait de lui une icône planétaire de la musique.

Comment George Michael est devenu une star en solo après Wham!

Des envies de solo

Fils d'un restaurateur chypriote et d'une danseuse anglaise, le jeune Georgios Kyriacos Panayiotou décide de devenir George Michael au moment de monter le duo Wham! avec son ami Andrew Ridgeley. Les deux hommes connaissent rapidement un succès phénoménal au début des années 80 avec des titres comme "Wake Me Up Before You Go-Go", "Club Tropicana" ou "Last Christmas". Leurs deux premiers albums, "Fantastic" et "Make It Big", sont tous les deux d'énormes succès, multipliant les places de numéro 1 dans les charts. En 1985, Wham! devient même un phénomène mondial en devenant le premier groupe pop à donner un concert en Chine, où la musique occidentale était jusqu'ici censurée. Pour autant, George Michael ne cache pas sa frustration en coulisses. L'image lisse de garçons idéaux de Wham! le lasse, et il considère que leur musique ne reflète plus ni sa personnalité, ni son univers musical. En novembre 1985, il décide de mettre fin à l'aventure Wham! et de tenter sa chance en solo.

Une rupture en douceur

La fin du duo n'est cependant pas brutale, car il s'apprête à sortir son troisième (et dernier) album studio, sous deux formes différentes : pour l'Amérique du Nord, ce sera "Music from the Edge of the World" ; et à l'international, "The Final", qui ressemble davantage à une compilation qu'à un véritable album studio. Les envies de solo de George Michael n'étaient d'ailleurs un secret pour personne : "Careless Whisper", l'un des plus gros titres de l'année 1984, créditait uniquement le chanteur sur sa pochette, alors que le morceau était sorti sur l'album "Make It Big" de Wham!. La transition se fait également en douceur pour ce qui est des univers artistiques : finis les vêtements fluo et les coupes peroxydées, George Michael apparaît désormais dans les clips de l'album avec une coiffure courte, sa célèbre boucle d'oreille et des tenues plus suggestives.

Un changement de style radical

Il ne s'agit là que des prémices de sa carrière solo, qui débutera par un duo avec une de ses idoles de toujours, Aretha Franklin, "I Knew You Were Waiting (For Me)". La déflagration pop George Michael retentit fin 1987 avec la sortie de son premier album solo "Faith". Compositeur, parolier, aux manettes sur plusieurs instruments, le chanteur est partout sur cet album qu'il veut entièrement à son image. Les textes sont plus introspectifs et surtout beaucoup plus adultes, tout comme les clips qui l'accompagnent. Un morceau va symboliser plus que tout autre ce virage à 180 degrés : "I Want Your Sex". Délibérément choisi comme premier single de l'album, notamment pour ses sonorités inspirées de Prince, le titre fait scandale à sa sortie. La BBC l'interdit de diffusion sur sa radio aux heures de grande écoute pour "incitation à la débauche". Sexy, brûlant et provocateur : le nouveau George Michael fait une entrée fracassante sur la scène pop de la fin des années 80.

Un succès fulgurant

Et le public est immédiatement au rendez-vous, tout comme la critique qui applaudit la métamorphose de l'artiste. Boosté par le scandale, "Faith" s'installe immédiatement au sommet des charts britanniques. Le single éponyme est le plus vendu de l'année 1988 aux États-Unis, ce qui fit de lui seulement le deuxième chanteur anglais à réussir l'exploit de terminer deux années au sommet des charts US (après "Careless Whisper" en 1985) avec les Beatles. Il devient également le premier artiste depuis Simon & Garfunkel en 1970 à décrocher en même temps la place de numéro 1 des meilleures ventes d'albums et de singles. Depuis sa sortie, "Faith" s'est écoulé à plus de 25 millions d'exemplaires dans le monde. La fin de la décennie arrive, et George Michael est alors sur le toit du monde.