Gjon's Tears ©ELP Consulting

Gjon's Tears

Né(e) le : 29/06/1998

Nom de naissance : Gjon Muharremaj

Pays de naissance : Suisse

Genre musical : Electro , Chanson française , Pop , Pop rock , Variété française

Biographie Gjon's Tears

Une enfance bercée par la musique et l’envie de percer

De son vrai nom Gjon Muharremaj, Gjon’s Tears naît en 1998, en Suisse. Il se passionne pour la musique dès l’âge de 8 ans avec une première interprétation d’un grand classique : "Can’t Tell Falling in Love" d’Elvis Presley. Sur les conseils de son grand-père, il chante les paroles en plus de jouer la mélodie du titre au piano. Au cours de son enfance et de son adolescence, il participe à différents shows télévisés en Albanie, dont il partage des origines avec ses proches, ainsi qu’en France. Très tôt, il souhaite percer dans le milieu et faire de la musique son métier.

 

Passage à la Gustav Academie et formation du groupe Gjon's Tears and the Weeping Willows

En 2018, Gjon’s Tears forme son propre groupe de musique : Gjon's Tears and the Weeping Willows. Le jeune artiste officie dans un style pop parfaitement assumé. En plus de maîtriser le piano, il alterne le chant en anglais et en français. Ses amis Pascal et Martino officient à la guitare, Samuel est à la basse, tandis que Gaëtan joue de la batterie. Les membres du groupe se sont réunis à la Gustav Academie, un établissement suisse qui propose des cursus dans le domaine musical. L’institution est également connue pour révéler de nombreux talents sur la scène nationale et mondiale.

 

La révélation The Voice : La Plus Belle Voix

Avec les membres de son groupe, Gjon’s Tears travaille à ses propres chansons et textes originaux. Alors qu’il projette de sortir un premier album, il participe à la huitième saison de l’émission télévisée "The Voice : La Plus Belle Voix", en 2019. À l’occasion des auditions à l’aveugle, il choisit d’interpréter "Christine" de Christine & The Queens. Il séduit deux membres du jury : Jenifer et Mika. D’ailleurs, il rejoint l’équipe de ce dernier. Pendant l’étape du K.O., il confirme l’excellente impression auprès des jurés avec la reprise "Under Pressure" de David Bowie. Il obtient même le coup de cœur de Mika, saluant ses performances vocales.

 

Confirmation de son succès et qualification jusqu’à la demi-finale du télé-crochet le plus populaire de France

À l’occasion des Battles, Gjon’s Tears est opposé à l’artiste Clem Chouteau. Ils s’affrontent sur "Don't Let the Sun Go Down on Me", une chanson signée George Michael et Elton John. Le choix des jurés est particulièrement délicat, car tous deux ont fait preuve d’une véritable excellence technique lors de leur interprétation. Pour le premier prime de "The Voice : La Plus Belle Voix", il chante "SOS d’un Terrien en détresse" de Daniel Balavoine. Grâce au public, il poursuit l’aventure en quarts de finale avec "Rocket Man" d’Elton John. Pour la demi-finale, il est confronté à Whitney. Malgré sa prestation pour "Life on Mars ?" de David Bowie, il est éliminé face à celle qui devient la grande gagnante de l’émission.

 

Une sélection au concours de l’Eurovision et un premier single pour Gjon’s Tears

Au terme de sa participation à "The Voice : La Plus Belle Voix", Gjon’s Tears se produit à nouveau dans plusieurs festivals suisses avec son groupe. On retrouve Gjon's Tears and the Weeping Willows sur les scènes des Francomanias, du Montreux Jazz Festival et des Georges. Au cours de l’année 2020, il est sélectionné pour le concours de l’Eurovision 2020. Il choisit son single "Répondez-moi", sorti en mars 2020, pour représenter la Suisse. Cependant, l’événement est annulé suite à la crise sanitaire de la Covid-19. À noter que cette chanson a été co-écrite avec d’autres chanteurs : Xavier Michel, Alizé Oswald et Jeroen Swinnen.

 

Tout l’univers… de Gjon’s Tears : la confirmation du lancement de sa carrière en solo

Le début des années 2020 marque donc le commencement de la carrière solo de Gjon’s Tears. Après la sortie de "Répondez-moi", chanson engagée sur le sens de la vie et l’intégration, il réitère son succès avec le single "Tout l’univers" en mars 2021. Composé en collaboration avec Nina Sampermans, Wouter Hardy et Xavier Michel, le titre est à son tour sélectionné pour défendre la Suisse lors du concours de l’Eurovision 2021.

Actualités