Sa biographie

Révélée par "The Voice Kids" en 2015 grâce à son coach, Patrick Fiori, la jeune chanteuse Eyma continue sa route et est désormais une étoile montante de la chanson française.

Une naissance entourée de mystère

La formation de ce supergroupe remonte à mars 2018. C’est le rappeur et producteur américain Diplo qui est le premier à évoquer un projet mystérieux sur les réseaux sociaux. L’annonce est d’ailleurs quelque peu énigmatique puisque Diplo s’est juste contenté de poster l’image d’une cassette audio avec pour seule légende les noms de Sia et de Labrinth. Est-il encore besoin de présenter Sia, cette interprète australienne mondialement connue ? Ou encore Labrinth, ce rappeur britannique qui a signé des featurings avec Sia, Kygo ou The Weeknd ? Autant dire que les fans respectifs des trois musiciens se sont très vite réjouis d’une possible collaboration future. Et l’avenir leur donne raison quelques mois plus tard avec la sortie d’un premier opus efficace intitulé « Genius ».

Des artistes aux multiples connexions

S’ils n’ont jamais travaillé ensemble tous les trois, certains d’entre eux se connaissent déjà !

Ou du moins Sia est la seule à pouvoir se targuer d’avoir collaboré tour à tour avec les deux autres membres du futur groupe LSD. Avec Labrinth, l’interprète du hit planétaire « Chandelier » a composé le morceau « To Be Human » que les amateurs de cinéma ont pu entendre dans le film « Wonder Woman ». Avec Diplo, c’est sur la bande originale de l’un des « Hunger Games » que la chanteuse a officié avec le titre « Elastic Heart ». De là à dire que Sia est le trait d’union entre Labrinth et Diplo, il n’y a qu’un pas ! Il faut dire que l’interprète n’en est pas à sa première collaboration puisqu’elle a largement participé au succès de « Diamond » de Rihanna ou de « Titanium » de David Guetta.

Premier titre, premier succès

Le groupe LSD se veut avant tout être un projet artistique novateur et atypique. Pas question pour les trois artistes de faire ensemble ce qu’ils font déjà très bien tout seuls ! Ils prouvent d’ailleurs leur réelle volonté de sortir des sentiers battus avec le clip vidéo de leur premier titre « Genius », qui est entièrement composé de dessins animés, un peu à la manière d’un jeu vidéo « old school », mais un brin psychédélique quand même. Outre l’originalité de la vidéo, c’est également son canal de diffusion qui peut surprendre puisqu’elle sera uniquement mise en ligne sur YouTube. Et ça fonctionne ! 50 millions de vues plus tard, le succès du groupe LSD n’est plus contestable ! Les amateurs du jeu de foot FIFA ont d’ailleurs eu le plaisir d'écouter le hit dans la version 2019 du blockbuster.

Une suite tout aussi prometteuse

A tous les détracteurs qui les accusent de vouloir créer simplement le buzz, LSD répond en enchaînant les singles. Le titre « Audio » paraît en mai 2018, accompagné d’un clip diffusé conjointement sur YouTube et Vevo. Cette fois-ci, les membres masculins du groupe donnent de leur personne. Ils se font filmer dans Los Angeles tandis que Sia, elle, reste gentiment en retrait, simplement personnifiée par son avatar. Suivront ensuite « Thunderclouds » en août puis « Mountains » en octobre. A chaque fois, le collectif totalise des millions de vues sur Internet et ne manque pas d’attiser l’intérêt de nombreuses marques. Le titre « Thunderclouds » est notamment choisi par Samsung comme bande originale pour la publicité de son smartphone Galaxy Note 9.

Les dernières actus de LSD