Le -
modifié le

Whitney Houston : la lettre déchirante de Clive Davis

Une lettre de Clive Davis à Whitney Houston, datant de 2001, a été publiée. Le producteur, grand ami de la star, y faisait part de son inquiétude quant à son état de santé.

whitney-houston © Cover Media

Déjà près de cinq ans que Whitney Houston a disparu. Alors qu'un documentaire, « Clive Davis: The Soundtrack of Our Lives », sera bientôt consacré à son producteur et mentor, ce dernier a dévoilé une lettre qu'il lui a écrite en 2001, après sa prestation lors d'un concert célébrant les 30 ans de carrière de Michael Jackson. Elle était montée sur scène très amaigrie, ce qui avait profondément affecté Clive Davis.

Whitney Houston inquiétait Clive Davis

A l'époque déjà, Clive Davis implorait son amie de soigner son addiction à la drogue. « Ma très chère Whitney, quand je t'ai vue vendredi soir au concert de Michael Jackson, j'ai eu le souffle coupé. Quand je suis rentré chez moi, j'ai pleuré, lui dit-il dans sa lettre poignante. Ma chère, chère Whitney, le moment est venu. Bien sûr je sais que tu ne veux pas entendre ça. Bien sûr que je sais que tu dis que Clive est stupidement dramatique. Bien sûr que je sais que ton pouvoir de déni est en train de révoquer tout ce que moi et tout le monde te disons. Je me joins à ta mère pour t'implorer de faire face à la vérité maintenant, tout de suite, il n'y a plus de temps ou de renvoi à une date ultérieure. Tu as besoin d'aide et ça doit commencer maintenant. »

L'ami de toujours

Clive Davis, très proche de Whitney Houston, n'hésitait pas à lui apporter tout son soutien. « Je me tiendrais à tes côtés avec amour et attention, pour te voir retrouver la paix et le bonheur de toutes les manières en tant que femme, maman, et modèle pour inspirer le reste du monde. Je t'aime, Clive », lui disait-il ainsi. La bouleversante lettre de Clive Davis n'a toutefois pas suffit à raisonner Whitney Houston. Elle s'est éteinte le 11 février 2012, après avoir été retrouvée inanimée dans sa baignoire, des traces de cocaïne ayant été retrouvées dans son organisme.

©Cover Media