Le -
modifié le -

Whitney Houston: son engagement caritatif

La diva américaine Whitney Houston s’est éteinte le 11 février 2012. Le monde perdait alors une voix exceptionnelle et une femme au grand cœur. Retour sur son engagement caritatif.

Whitney Houston : son engagement caritatif © ©JMEnternational / Getty Images

1988: son soutien à Nelson Mandela

Le 12 juin 1988, Whitney Houston participe à un concert à Wembley, à Londres, pour la libération de Nelson Mandela. 83 artistes répondent à l’appel. Whitney Houston partage alors la scène avec, entre autres, Stevie Wonder, Simple Minds, Dire Straits, Sting, George Michael, Eurythmics ou encore Eric Clapton.

Ce concert dure plus de onze heures! Les fonds récoltés sont destinés au mouvement anti-apartheid et à des organisations caritatives venant en aide aux enfants d’Afrique australe. Nelson Mandela est libéré dix-neuf mois après l’événement. En 1994, Whitney Houston est l’une des premières stars américaines à se rendre en Afrique du Sud à la fin de l’apartheid.

1989: création de sa fondation

Depuis le début de sa carrière, Whitney Houston soutient des œuvres caritatives et plus particulièrement celles venant en aide aux enfants et aux personnes atteintes du sida. En 1989, elle décide de créer sa propre fondation: la "Whitney Houston Foundation For Children Inc.". Cette dernière a pour vocation de lever des fonds pour aider les enfants sans abris et malades.

1999: elle participe à un concert caritatif

En 1999, elle participe au concert caritatif "Divas Live" dont les bénéfices sont reversés à la "VH1 Save The Music Foundation". Ce programme a pour objectif de restaurer les programmes d’éducation musicale dans les écoles publiques aux États-Unis.

Cet événement accueille sur ses planches les plus grandes stars de la scène américaine. L’année où Whitney Houston vient chanter, entre autres, "I Will Always Love You" et "It’s Not Right, But It’s Ok", elle partage l’affiche avec Tina Turner, Elton John, Cher, LeAnn Rimes, Brandy, Faith Hill, Mary J. Blige, Treach ainsi que Chaka Khan. Cette dernière chantera d’ailleurs son titre "I’m Every Woman" en duo avec Whitney Houston.

2003: direction Las Vegas!

En 2003, elle participe de nouveau à un concert "Divas Live" à Las Vegas. L’humoriste et présentatrice américaine Ellen DeGeneres anime cet événement qui met à l’honneur Cher, Céline Dion, Mary J. Blige et Shakira. Whitney Houston est conviée à la soirée comme invitée exceptionnelle aux côtés d’Anastacia et Cyndi Lauper. Elle interprète la chanson "Rainy Dayz" en duo avec Mary J. Blige.

2010: son soutien à l’association "Keep A Child Alive"

Chaque année, la soirée "Black Ball NY" organise une vente aux enchères et des spectacles musicaux en faveur de l’association "Keep A Child Alive". Cette dernière a été créée pour venir en aide aux personnes défavorisées, aux orphelins, ainsi qu’aux malades du sida principalement en Afrique et en Inde.

Alicia Keys et son mari Swizz Beatz étaient les organisateurs de l’événement, et avaient convié plusieurs invités prestigieux comme les comédiennes Uma Thurman et Jane Krakowski. Mais également des personnalités de la scène musicale américaine comme Usher, Janelle Monáe, ainsi que Whitney Houston qui avait fait le déplacement accompagnée de sa mère, la chanteuse Cissy Houston.