Le -
modifié le -

Le saviez vous ? Claudio Capéo, Zaz... Ces artistes ont fait leurs débuts dans le métro

Les couloirs du métro ont parfois servi de tremplin pour certaines stars de la chanson. On vous dit tout !

Le saviez vous ? Claudio Capéo, Zaz... Ces artistes ont fait leurs débuts dans le métro

Claudio Capéo

Il joue de l'accordéon, et en a fait l'instrument de son succès. Claudio Capéo, ancien menuisier et machiniste, décide de tout plaquer en 2011 et de se lancer dans la musique. Les débuts sont difficiles, et l'artiste doit jouer dans le métro pour payer son hébergement. En 2016, il est repéré par un casteur de "The Voice", qui le convainc de participer à l'émission de TF1. Il ne remporte pas le télé-crochet, mais connaîtra immédiatement le succès l'été suivant avec "Un homme debout", l'un des plus gros succès de 2016.

Zaz

En 2006, la jeune Isabelle Geffroy n'est pas encore Zaz quand elle arrive à Paris pour travailler dans un cabaret tous les soirs de 23 h à 4 h du matin. Elle quitte son travail un an plus tard et s'installe dans la rue et le métro pour jouer. C'est à force de rencontres et de tremplins musicaux qu'elle signera son premier album, avec le succès que l'on connaît, notamment celui de "Je veux".

Keziah Jones

 Né en 1968 à Lagos, au Nigeria, Keziah Jones grandit entre l'Algérie, Londres et Paris, où il s'installe dans le métro avec sa guitare. En 1991, son style tape dans l'œil d'un directeur artistique du label Delabel, qui lui fait signer son premier album. Il en a signé depuis une dizaine d'autres et fait le tour des festivals du monde entier.

Michel Polnareff

Au milieu des années 1960, le jeune Michel Polnareff ne rêve que d'une chose : devenir une rockstar, dans un environnement familial qui préfère la variété (son père Leib a signé des titres pour Édith Piaf et Mouloudji). Il quitte donc le cocon du conservatoire et s'installe sur les marches du Sacré-Cœur pour jouer. Parfois, il passe la nuit dans le métro, où il pratique son art.