Le -
modifié le -

Alicia Keys : ses plus belles ballades au piano

Alicia Keys n’a pas seulement une voix fantastique. C’est aussi une auteure et compositrice qui fait vibrer le piano avec brio. Retour sur ses chansons jouées avec son instrument fétiche, devenues mythiques.

Alicia Keys © Getty
« Fallin » (2001)

Le monde découvre la voix suave d’Alicia Keys en 2001 avec un premier single, « Fallin ». Dans le clip, on découvre son visage d’ange et ses doigts de fée. Alicia Keys est une auteure compositrice de renom, et le piano est son principal atout. Cette chanson va devenir sa composition phare. L’année suivante, elle remportera d’ailleurs plusieurs prix, dont trois Grammy Awards.
« You Don’t Know my Name » (2003)

Premier extrait de son deuxième album, « The Diary of Alicia Keys », le titre a été écrit par l’artiste, qui s’est entourée pour l’occasion des talents de Kanye West et Harold Lilly. Dans le clip, Alicia Keys rentre dans la peau d’une serveuse courtisant un bellâtre, qui n’est autre que le rappeur Mos Def. Ce single est l’un des trois morceaux de la chanteuse qui va atteindre le top 10 du classement américain Billboard Hot R&B/Hip-Hop Songs.

« If I Ain’t Got You » (2004)

Alicia Keys continue son ascension musicale avec un autre titre issu de son deuxième album. Là encore, le piano est placé au cœur du clip. Alicia Keys déclare dans cette chanson que son bonheur passe par la musique et l’amour qu’elle porte à ses proches.
« No One » (2007)

Le troisième album d’Alicia Keys, « As I Am », sort en 2007. Le premier extrait sera « No One ». Alicia Keys y aborde de manière romantique la relation qu’elle vit avec son partenaire. Évidemment, elle est accompagnée d’un piano, son instrument fétiche. La chanson se placera à la première place du classement Billboard Hot 100. « No One » fait d’ailleurs partie des titres les plus intimes de la chanteuse.

« Empire State of Mind » (2009)

Cette chanson, sortie en 2009, est le troisième extrait du onzième album – « The Blueprint 3 » – du plus new-yorkais de tous les rappeurs, Jay-Z. Pour parler de sa ville d’origine, il a choisi de former un duo avec la divine Alicia Keys, elle aussi originaire de New York. Le titre rassemble et devient un hymne populaire, classé premier au Billboard Hot 100 pendant cinq semaines consécutives ! En octobre 2016, Alicia Keys a d’ailleurs invité Jay-Z sur scène lors d’un concert pour annoncer la sortie de son dernier album, « Here », et devinez ce qu’ils ont interprété ensemble ? « Empire State of Mind », évidemment !