Le -
modifié le -

Christophe Maé : les moments clés de sa carrière

Christophe Maé a construit à coups de millions d'albums vendus une carrière qui a fait de lui l'un des chanteurs français les plus populaires. Retour sur une ascension fulgurante.

Christophe Maé : les moments clés de sa carrière

1997 : premier passage télé

Âgé d'à peine 22 ans, le jeune Christophe Maé s'offre sa première télévision sur le plateau de "Graines de star", où il interprète "Virtual Insanity" de Jamiroquai. A cette époque, il est encore jeune apprenti pâtissier dans la boulangerie de ses parent, à Carpentras.

2005 : l'aventure du "Roi Soleil"

Après plusieurs années de galas locaux, il est repéré par Olivier Schultheis, qui souffle son nom à Dove Attia. Ce dernier lui propose de passer les castings de sa comédie musicale consacrée à Louis XIV. Christophe Maé intègre la distribution du "Roi Soleil" en tant que frère du roi, incarné par Emmanuel Moire. Grâce à des titres comme "Ça marche", il se fait un nom malgré le second rôle.

2007 : premier album, premier succès

Deux ans après les débuts du "Roi Soleil", Christophe Maé sort son premier album solo, "Mon paradis". Porté par les singles "On s'attache", "Belle demoiselle" et "Ça fait mal", l'album est un des plus gros succès de l'année avec 1,6 million de ventes.

2008 : l'année de toutes les récompenses

L'année suivante sera celle de la consécration : il devient l'un des artistes préférés des Français, et le live acoustique de sa tournée, "Comme à la maison", se vend à plus de 500 000 exemplaires. Les récompenses pleuvent : il remporte sa première Victoire de la musique, et "Belle demoiselle" est élue chanson de l'année.

2018 : à l'assaut de l'Amérique

Après près de dix ans de succès dans l'Hexagone, le chanteur commence vise outre-atlantique. Pour la première fois, il sort des frontières européennes et donne ses premiers concerts aux États-Unis, mais aussi au Québec.

(HREF)