Le -
modifié le -

Francis Cabrel : les grandes étapes de sa carrière

Francis Cabrel est l'un des auteurs-compositeurs-interprètes préférés des Français. Il a enchaîné les réussites artistiques dans sa carrière, faisant de lui un monstre sacré. Retour sur son parcours.

Francis Cabrel © getty images
Francis Cabrel : ses débuts avec « Petite Marie »

Francis Cabrel est un enfant timide du Sud-Ouest lorsqu'à 13 ans il entend à la radio «Like a Rolling Stone» de Bob Dylan. Une claque pour le jeune Agenais qui se met rapidement à la guitare et compose alors ses premiers morceaux. Dans sa jeunesse, il passe de petits groupes en petits groupes et finit par s'inscrire à un concours de chanson, en 1974, à Toulouse. Au nez et à la moustache de 400 candidats, il remporte la compétition avec «Petite Marie», une chanson tout simplement dédiée à sa femme Mariette. Après ce succès, les frères Daniel et Richard Seff, jurés du concours, lui ouvrent les portes de CBS. Cabrel signe alors son premier contrat.

« Les murs de poussière » : son premier opus

Francis Cabrel dévoile en 1977 son premier album, « Les murs de poussière », qui contient notamment une nouvelle version de « Petite Marie ». Le jeune auteur tâte aussi de la scène et fait l'Olympia en tant que première partie de Dave un mois durant. Mais c'est avec son deuxième disque, « Les chemins de traverse », en 1979, que Francis Cabrel connaît ses premiers succès avec notamment le morceau « Je l'aime à mourir ». Sa carrière décolle et les albums s'enchaînent entre « Fragile » (1980) et « Photos de voyages » (1985). Le chanteur est devenu en quelques années un artiste des plus importants.

La consécration avec « Sarbacane » (1989)

Francis Cabrel sort de trois ans de silence après la naissance de sa fille Aurélie en 1989, avec son septième album « Sarbacane » et ce pour un énorme succès critique et public. Les chansons « Sarbacane », « Animal » ou « C'est écrit » portent cet opus qui dépassera les deux millions d'exemplaires avec un disque de diamant. Aussi dans ce CD, on retrouve la chanson « Dormir debout » qui rend hommage à son copain Daniel Balavoine, décédé tragiquement trois ans plus tôt. Pour cet album du retour, Francis Cabrel remporte de très nombreux prix.

Francis Cabrel triomphe avec « Samedi soir sur la Terre » (1994)

Francis Cabrel espace de plus en plus ses créations. Cinq ans après « Sarbacane », celui qui est entre temps devenu une deuxième fois papa, dévoile « Samedi soir sur la terre », album aux dix chansons. Chaque morceau est une pépite comme « La corrida » où le chanteur se place dans la peau du taureau dans l'arène, « La cabane du pêcheur », « Samedi soir sur la Terre » ou le très mélancolique « Octobre ». Le titre emblématique est la ballade poétique « Je t'aimais, je t'aime, je t'aimerai », l'une des plus belles chansons d'amour de la variété française. L'album s'est vendu à environ quatre millions d'exemplaires, un record pour l’artiste et l'un des plus grands succès de la chanson française.

Francis Cabrel se fait plus rare mais toujours aussi précieux

Le chanteur garde son rythme de croisière, en sortant un album tous les cinq ans environ. Les opus «Hors-saison» (1999) ou « Les Beaux Dégâts » (2004) apportent leur lot de titres importants comme « Hors-saison », « Depuis toujours » ou « Elle dort ». En 2006, l'artiste participe à la comédie musicale de Louis Chedid, « Le Soldat rose » avec d'autres chanteurs confirmés, et à plusieurs tournées des Enfoirés. Son album « Des roses et des orties » (2008) connaît lui aussi une belle réussite en étant sacré disque de diamant. En 2012, Francis Cabrel sort enfin un disque de reprises de son idole Bob Dylan, « Vise le ciel ». En 2015, le 13e album du chanteur, « In Extremis » est dans les bacs »après sept ans d'absence. Le succès est une nouvelle fois au rendez-vous pour le disque et sa tournée.