Le -
modifié le -

Fréro Delavega : émus d’être chez eux!

Les Fréro Delavega se sont produits hier soir sur la scène du vélodrome d'Arcachon, devant 10.000 spectateurs. Un grand moment pour le duo originaire de Gujan- Mestras, dans la région du Bassin.

frero-delavega © Cover Media

Les Fréro Delavega ont fait leur retour au pays hier soir. Le duo se produisait à Arcachon, non loin de la commune de Gujan-Mestras où ils se sont rencontrés. Forts aujourd'hui de trois disques de platine en seulement deux ans de scène, Jérémy Frérot et Florian Delavega étaient fous de joie de ce retour aux sources.

L'émotion des Fréro Delavega 

Quelques heures avant le début du concert, les deux musiciens avaient du mal à cacher leur émotion. « On est très très émus, ont-ils confié aux journalistes présents. On a commencé en 2011 au Bagus, Etche Ona, au Lux (La Teste), au comptoir du Moulleau. On débarquait avec notre guitare, on demandait si on pouvait jouer. Et on se retrouve là ». Si comme le rappelle Sud Ouest, en 2014, ils s'étaient produit devant 5000 personnes aux Jeudis de Larros à Gujan, deux fois plus de fans avaient fait le déplacement spécialement pour eux au Vélodrome lundi soir.

En famille

Florian Delavega et Jérémy Frérot étaient entourés de leurs proches, dont Laure Manaudou, et leurs familles pour ce concert d'anthologie. « Tout le monde sera là ce soir, nos amis, nos familles », ont-il ajouté, comme le rapporte Sud Ouest. Le groupe, qui avait opté la veille pour l'option plage et barbecue « avec les techniciens et les artistes » chez Florian Delevega, a confié être resté simple. « Les choses qui nous font vibrer, comme hier, c'est de se retrouver avec la famille, les copains, ont-ils ajouté, avant de rebasculer dans l'émotion. (...) On a grandi ici, on a tout fait ici, on a nos repères. Le Bassin, c'est notre ADN. Notre inspiration passe par ce qu'on a vécu ici, la nature, la forêt, la dune. Dans chaque chanson, il y a un mot qui parle d'ici, dans chaque clip, une image d'ici. (...) Ça fait quoi de chanter ici ? Ça fait pleurer. »

©Cover Media