Le -
modifié le -

Gauvain Sers: qui est «l’héritier» de Renaud ?

Soutenu par Tryo à ses débuts, il a sorti un premier opus éponyme. Mais qui est donc Gauvain Sers, celui que l'on considère comme le digne successeur de Renaud ?

Qui est Gauvain Sers ?

Gauvain Sers, c’est son vrai nom, est originaire de Limoges, en France, mais a grandi dans la Creuse. C’est son père qui lui donne le goût de la musique. Très vite, avec ses frères, il écume les concerts de Tryo, Vincent Delerm ou encore Bénabar. Autodidacte, il apprend à jouer de la guitare, seul, et réalise ses premières compositions dès la fin du lycée. Après un baccalauréat scientifique, il fait une école d’ingénieurs à Toulouse, puis intègre ensuite la Manufacture Chanson à Paris, pour apprendre à écrire et composer des titres, durant un an. Après s’être laissé appâter par le monde du travail, dans l’informatique, toute une année, tout en jouant lors de petits concerts, l’artiste décide de vivre uniquement de sa passion.

Il a été repéré par Renaud

Gauvain Sers va très rapidement être repéré par l’un de ses groupes préférés: Tryo. Il assure d’ailleurs leurs premières parties, mais aussi celles de La Rue Ketanou. Mais c’est une autre rencontre qui va bouleverser sa vie, celle avec Renaud. Gauvain tape dans l’œil de «Mister Renard» qui lui propose d’assurer ses premières parties lors de ses concerts pour le Phénix Tour» (2016-2017). Gauvain Sers devient alors le petit protégé de Renaud qui ne va plus le lâcher. En autres, Gauvain partage avec son aîné le même timbre de voix et phrasé, très titi parisien et écorché vif, mais aussi le même look, avec sa moustache et son béret.

« Gauvain Sers » (2017) : son premier album studio

Gauvain Sers est propulsé sur le devant de la scène médiatique avec un premier single, «Pourvu», en décembre 2016, dont le clip est signé par le réalisateur français Jean-Pierre Jeunet. C’est à ce dernier que l’on doit le chef-d’œuvre «Le fabuleux destin d’Amélie Poulain» (2001). Suit ensuite, au mois de juin 2017, son tout premier opus studio. En septembre 2017, le chanteur vient d’ailleurs présenter son disque dans les locaux de Chérie. L’artiste a dévoilé d’autres morceaux polémiques comme «Hénin-Beaumont» ou «Mon fils est parti au djihad», mais aussi le dansant «Dans mes poches». Depuis, il a participé au CD hommage «On a tous en nous quelque chose de Johnny» (2017), aux côtés de Louane et Slimane, et qui célèbre le rockeur récemment disparu, Johnny Hallyday.