Le coup de cœur du club Chérie : "Like That" de Gracey feat. Alexander 23 ©Facebook Gracey / Artiste MDD

Gracey

Nom de naissance :

Pays de naissance : Angleterre

Genre musical : Pop , Soul

Biographie Gracey

Un amour pour la musique qui naît dans son enfance

Gracey, dont on ne connaît pas le vrai nom, est née à Brighton en Angleterre. Tous les week-ends, la jeune fille faisait de longs trajets en voiture pour rendre visite à sa famille à Portsmouth. Elle s'auto-proclame rapidement DJ et choisit les chansons qui égayeront les passagers sur la route. Les Beatles, Stevie Wonder, Blondie, David Bowie, The Monkees... Gracey tombe amoureuse de la musique et écoute inlassablement les meilleurs artistes au monde.

Une compositrice de talent

À l'âge de seulement 7 ans, Gracey écrit sa première chanson, nommée "Pinky Finger". En grandissant, elle se révèle être dyslexique, mais possède malgré tout un talent certain pour l'écriture. Alors qu'elle est une lycéenne âgée de 16 ans, Gracey commence à poster ses propres chansons sur la plateforme d'écoute SoundClound. Elle se crée rapidement une solide base de fans, séduits par ses textes et sa voix. C'est ainsi que la boîte de production Xenomania la repère...

 

Auteure de "By Your Side" pour Jonas Blue

Convaincus du talent de Gracey, les membres de Xenomania lui proposent de travailler pour eux. La jeune femme découvre un autre monde, beaucoup plus professionnel. Elle qui était habituée à jouer dans sa chambre sur sa guitare acoustique se retrouve à composer des mélodies pour des artistes réputés. À l'âge de 18 ans, elle signe chez Universal et devient compositrice à plein temps. Gracey écrit la chanson "By Your Side" à deux mains avec Jonas Blue. C'est sa première composition vouée à devenir un single célèbre diffusé sur les ondes. Ensuite, Gracey ne s'arrête plus et signe des titres pour Olly Murs, Flurry, Rita Ora...

L'envie de devenir chanteuse

Si Gracey adore composer des chansons pour des artistes, elle ressent parfois de la difficulté à se mettre à la place des autres. En effet, elle essaie de faire passer ses émotions dans ses textes, ce qui rend ces derniers très personnels. Alors qu'elle vient d'avoir 20 ans, la jeune artiste pense à lancer sa carrière solo. En plus d'avoir une belle plume, Gracey est connue de son entourage pour sa très jolie voix. Elle a d'ailleurs chanté dans une chorale lorsqu'elle était plus jeune.

Le syndrome de l'imposteur

Cependant, Gracey souffre de ce que l'on appelle le syndrome de l'imposteur. La jeune femme ne peut pas s'empêcher de se dire qu'elle n'est pas à la hauteur des attentes et qu'elle décevra forcément son public. Ce sentiment la parasite et l'empêche de se faire confiance. Elle écrit des chansons qu'elle aimerait interpréter elle-même, mais les laisse dormir dans un tiroir. Heureusement, en 2019, Gracey a le déclic et trouve le courage de sortir son premier EP. Il est logiquement intitulé "Imposter Syndrome".

"Different Things", premier single de Gracey

Le premier single extrait de l'EP "Imposter Syndrome" se nomme "Different Things". La chanson est basée sur l'expérience personnelle de l'artiste. Gracey explique qu'un jour, elle a réalisé que sa relation amoureuse ne fonctionnait pas, non seulement car son compagnon ne désirait pas les mêmes choses qu'elle, mais aussi parce qu’il n'avait pas les mêmes sentiments. Cette triste déconvenue a été à l'origine de l'écriture de "Different Things", un titre à la fois mélancolique et émouvant.

Deux autres singles bien reçus par le public

Le clip de "Different Things", réalisé par Aidan Zamiri, fait évoluer la chanteuse dans un univers baigné par la rougeur du soleil couchant. Le premier single de Gracey est très bien accueilli du public et se fait connaître en Grande-Bretagne ainsi que dans le reste de l'Europe. La jeune femme enchaîne avec deux autres singles tirés de son EP, "Easy For You" et "If You Loved Me". Elle est aujourd'hui désireuse de travailler sur d'autres projets musicaux, encouragée par le succès de ses premières chansons. Toutefois, Gracey devra réussir à vaincre de nouveau son syndrome de l'imposteur qui est toujours présent dans son esprit.