Martin Solveig ©Chérie FM

Martin Solveig

Né(e) le : 22/09/1976

Nom de naissance : Martin Picandet

Signe : Vierge

Pays de naissance : France

Genre musical : French Touch , Electro

Biographie Martin Solveig

Une véritable passion pour la musique

De son vrai nom Martin Picandet, Martin Solveig naît le 22 septembre 1976, à Paris. Il se passionne très tôt pour la musique en rejoignant les Petits chanteurs de Sainte-Croix de Neuilly. Il découvre ainsi la musique classique et occupe la place de soliste soprano. Au cours de son enfance, il développe sa culture musicale à travers les œuvres de Prince, des Beatles ou de Marvin Gaye.

Ses parents lui offrent sa première platine pour son 14e anniversaire. Après avoir décroché son baccalauréat, il obtient son DUT électronique avant de se lancer dans des études de management. En parallèle, il commence à se produire en tant que DJ à Deauville, ainsi que dans les clubs parisiens.

 

Une carrière de DJ qui démarre sur les chapeaux de roues

Après avoir effectué plusieurs remix, comme "Desire" de Paul Jays, Martin Solveig expérimente ses premières compositions originales. Il s’agit essentiellement de sets, de samples et de boucles de percussion. Par le biais de son propre label, il autoproduit la chanson "Heart of Africa". Il se fait alors remarquer auprès de Bob Sinclar.

Ce dernier le sollicite pour le titre "Edony", s’intégrant dans la compilation "Africanism All Stars". Ce succès fulgurant permet à Martin Solveig de sortir son premier album studio, intitulé "Sur la Terre", en juin 2002. S’il interpelle les connaisseurs d’électro-pop et de house, il touche le grand public avec le single "Madan", pour lequel il collabore avec Salif Keïta.

La confirmation du succès 

En 2003, Martin Solveig enchaîne avec l’album de reprises "Suite". Parmi les titres notables du disque, on peut évoquer "I’m A Good Man" avec Lee Fields et "Rocking Music" avec Jay Sebag et Michael Robinson. Ceux-ci paraissent également sous forme de singles. Au cours de l’année 2005, le DJ parisien récidive avec "Hedonist".

Ce second album studio démontre la richesse de son répertoire avec des influences de rock, de disco et de RnB sur fond de musique électronique. À noter qu’on y retrouve un remix de "Requiem pour un con", chanson de Serge Gainsbourg, ainsi que d’autres incursions remarquées. Parmi celles-ci, on peut évoquer "Everybody" et "Jealousy" avec Lee Fields, sans oublier "Rejection" et "Something Better" avec Jay Sebag.

 

"C’est la vie" : plus un projet musical qu’un album à part entière

La première compilation de Martin Solveig, "So Far", sort en 2006. Elle s’accompagne de sa collaboration avec l’artiste Stephy Haïk : "Cabo Parano". Deux années s’écoulent et le DJ poursuit sa carrière musicale avec un troisième effort. Intitulé "C’est la vie", cet album studio est l’occasion de concrétiser de nombreux projets.

Radio FG lui permet de devenir DJ résident sur les ondes, tandis qu’il sollicite John Dahlbäck et Fedde le Grand pour reprendre le single "C’est la vie". Il enchaîne ensuite avec un remix de la chanson "Degeneration" de Mylène Farmer et une nouvelle édition de son troisième album : "C’est la vie remixes". Martin Solveig travaille aussi avec le groupe Dragonette pour le single "Boys and Girls", puis "Hello" dont le clip l’oppose à Bob Sinclar lors d’un match de tennis.

 

Jeu, set et "Smash"

En 2011, "Smash" est le quatrième album studio de Martin Solveig à voir le jour. Il se concentre sur les courants de la house, de l’électro et de la dance pop. Il se compose d’une dizaine de chansons telles que "Ready 2 Go" avec Kele Okereke, "Can’t Stop" avec Dragonette, "Let’s not Play" avec Sunday Girl ou "The Night Out". Ce dernier titre fait aussi l’objet d’un album EP avec différentes versions.

À la demande de Guy Oseary, il travaille ensuite sur un album de Madonna. On lui doit alors "Give Me All Your Luvin'" qui lui permet de collaborer avec Nicki Minaj et MIA. Martin Solveig réalise d’autres titres notables pour ce projet, dont "B-Day Song", "Beautiful Killer" et "Turn Up the Radio".

 

Des collaborations musicales qui se suivent et ne se ressemblent pas

À partir de l’année 2013, Martin Solveig enchaîne les singles sans pour autant concrétiser de nouvel album studio. Il réalise néanmoins de nombreuses collaborations notables. Parmi celles-ci, on retrouve "Blow" avec Laidback Luke, "Places" avec Ina Wroldsen, "All Stars" avec Alma et "+1" avec Sam White. En 2019, il signe "All Day And Night" avec Madison Beer et Jax Jones.

La même année, il s’attelle à la chanson "Thing For You" avec David Guetta et Alex Hope. En 2020, le DJ conçoit Alma Studio. Il s’agit d’une application dédiée aux enfants qui leur raconte des histoires en se focalisant sur les sons et non sur les images. Toujours en 2020, Martin Solveig sort les chansons "No Lie" avec Michael Calfan et Jess Morgan, sans oublier "Tequila" pour laquelle il retrouve Jax Jones et Raye.

Albums