Le coup de cœur du club Chérie du jour: «Some Say» de Nea ©Artiste MDD

Nea

Nom de naissance : Linnea Södahl

Biographie Nea

À la fin de l’année 2019, Nea faisait son apparition sur la scène musicale avec un titre, "Some Say". Découvrez aujourd’hui le parcours de cette chanteuse pas comme les autres.

Née en Afrique du Sud, élevée en Suède

Née en Afrique du Sud sous le patronyme de Linnea Södahl, Nea grandit dans un pays où règne encore une certaine forme d’apartheid. Consciente des difficultés à s’épanouir dans cette partie de l’Afrique, sa famille décide de quitter le continent africain direction l’Europe. Avec ses parents, Nea s’installe en Suède alors qu’elle n’est encore qu’une enfant. C’est là-bas, très loin de son pays d’origine, que la future chanteuse commence à se forger une personnalité artistique.

Des débuts en tant que collaboratrice

Quelques artistes font des débuts fracassants dans la musique avec un seul et premier single. Beaucoup construisent progressivement leur parcours avec des collaborations et des expériences artistiques diverses. Nea appartient à la deuxième catégorie. Avant de booster sa notoriété avec la sortie de sa chanson "Some Say" (voir ci-dessous), celle qui est aussi capable d’interpréter des reprises comme "Toxic" de Britney Spears est longtemps restée dans l’ombre de ses pairs. Inspirée par la pop, Nea s’est d’abord amusée à porter le costume d’auteur-compositeur. C’est sous cette casquette qu’elle participe d’ailleurs au succès de la chanson "All the Time" interprétée par Zara Larsson. On la retrouve également aux côtés d’autres artistes comme Maggie Lindemann, Tove Styrke ou encore Tinie Tempah.

Premier succès en tant que chanteuse

À l’aube de l’automne 2019, Nea publie sur les différents supports musicaux (réseaux sociaux, YouTube, radios) une première chanson enregistrée en tant que chanteuse : "Some Say". Rapidement, elle parvient grâce à ce titre à pénétrer le cercle des révélations musicales de l’année dans la catégorie "chanteuses pop". Pour la petite anecdote, sachez que Nea s’est largement inspirée d’un autre titre pour composer son premier single. Les fans du groupe italien Eiffel 65 reconnaîtront sans doute quelques notes de la chanson "Blue (Da Ba Dee)" commercialisée en 1999.

Une chanson sur le désir humain

On ne compte plus les chanteuses qui profitent de leur talent artistique pour mettre en mots et en musique les difficultés d’une relation amoureuse. Avec "Some Say", la Suédoise le fait d’une façon différente, et le résultat est plutôt réussi (en témoigne son succès en Europe). Dans sa chanson, Nea nous parle ainsi des profondeurs du désir humain, de notre faculté à vouloir persévérer dans une relation non partagée. Pour parvenir à un tel résultat et à une telle authenticité dans les textes, la chanteuse s’est naturellement laissé porter par un vécu personnel. Dans son entourage proche se trouve un ami homosexuel confronté à la difficulté d’atteindre l’amour et qui pourtant ne souhaite pas y renoncer.

Une recherche d’authenticité qui se traduit dans le clip de la chanson

Cette recherche d’authenticité pour l’écriture et l’interprétation de sa chanson, Nea choisit de la transposer également dans le clip de "Some Say". Accompagnée du réalisateur brésilien Leo Adef (à qui l’on doit quelques campagnes de pub, par exemple pour le créateur Yves Saint Laurent), Nea se livre dans une exploration de la sexualité adolescente. Sans jamais basculer dans le voyeurisme, la Suédoise parvient à nous proposer un clip intimiste, envoûtant, et qui nous interroge explicitement sur nos désirs amoureux. Sur YouTube, le clip de "Some Say" rencontre rapidement le succès. On dénombre, début 2020, plus de 11 millions de vues. À noter que pour ce clip, Nea a fait le choix de faire appel à de vrais couples plutôt qu’à des acteurs. Il en ressort cette fameuse touche d’authenticité chère à la chanteuse suédoise.

Une chanteuse impliquée dans le monde humanitaire

Comme beaucoup d’artistes de sa génération, Nea est une chanteuse engagée. Elle qui n’a passé que peu de temps en Afrique du Sud n’oublie pas son pays d’origine. Loin de la Suède, Nea collabore avec une association humanitaire ("Star of Life") qui veille notamment à informer et à protéger les populations sur les conséquences et la dangerosité du virus du sida. Attachée aux valeurs de la musique, et convaincue qu’une éducation musicale peut ouvrir les portes d’une meilleure vie, Nea accompagne également l’organisme Nvak dans ses missions. Il s’agit, principalement, de proposer aux enfants en situation de précarité dans les pays en développement un accès à la culture et à l’enrichissement musical.

Prendre le temps de réussir sa carrière

Il y a des chanteurs qui ont la frénésie des titres et qui consacrent leurs débuts de carrière à enchaîner les enregistrements en studio. Il y a aussi, de l’autre côté de l’échiquier musical, celles et ceux qui aiment prendre leur temps. Manifestement, Nea semble appartenir à la deuxième catégorie. Soucieuse de proposer une musique de qualité, et authentique, la chanteuse suédoise s’accorde le temps nécessaire pour suivre sa destinée. Nul doute toutefois que Nea dispose des armes et du talent nécessaires pour réussir une grande carrière. L’Europe l’a découverte en fin d’année 2019 avec "Some Say". Le monde devrait faire sa connaissance avec une autre chanson en 2020 ou dans les années qui suivent.

Actualités