Le -
modifié le -

Céline Dion et Jean-Jacques Goldman : une riche amitié

De certaines rencontres artistiques naissent de belles histoires d'amitié. C'est le cas pour Céline Dion et Jean-Jacques Goldman, deux artistes qui ont marqué l'histoire de la variété française.

Céline Dion et Jean-Jacques Goldman : une riche amitié © ©Eric CATARINA / Getty Images

Une rencontre qui aurait pu ne pas avoir lieu

En 1994, Jean-Jacques est déjà un artiste majeur de la scène française depuis presque quinze ans. Ses albums en solo ou en groupe sont de vrais succès, mais il est également reconnu pour ses talents d'auteur-compositeur. Ses chansons deviennent toutes des tubes, il écrit pour de grandes voix comme celle de Johnny Hallyday. De son côté, Céline Dion, qui a commencé sa carrière au Québec avec un succès immédiat, a dépassé ses propres frontières et connaît un succès planétaire. Sa voix fait partie des plus puissantes, et elle l'utilise au maximum de son potentiel. C'est cette qualité qui tape dans l'œil de Jean-Jacques Goldman et qui va le pousser à contacter la chanteuse pour lui proposer une collaboration artistique. Il envoie donc un message à René Angelil, mari et producteur de Céline Dion, pour le rencontrer. Le rendez-vous ne se passe pas comme Jean-Jacques Goldman l'a espéré. René Angelil n'est pas convaincu par la proposition du compositeur, et ne l'accepte pas. Pourtant, l'artiste français ne se décourage pas, et compose trois titres avant de les proposer à nouveau à Céline Dion. Cette dernière craque littéralement pour le titre "Pour que tu m'aimes encore", et fait confiance à Jean-Jacques Goldman pour conquérir le marché français.

Un premier album qui fait date

En proposant d'écrire un album pour Céline Dion, Jean-Jacques Goldman a une idée très précise de ce qu'il attend d'elle. Il a longuement étudié ses précédents albums et sa façon de chanter. Lui-même convaincu de la beauté des voix puissantes, il ne veut pourtant pas que la chanteuse reste sur cette technique. Il va lui demander de réapprendre à chanter, de servir les textes avec plus de douceur dans la voix, et de travailler sa prononciation en ne roulant pas les "R". Cela représente un changement radical pour Céline Dion, et Jean-Jacques Goldman fait preuve d'empathie et de pédagogie pour expliquer sa vision. C'est à ce moment-là que les deux artistes ont construit une belle complicité. La chanteuse a su faire confiance au compositeur qui, lui, a su la convaincre que son projet lui collait à la peau. La magie opère en studio et Céline Dion, en grande professionnelle, enregistre les douze titres en une semaine seulement. L'album "D'eux" devient l'album francophone le plus vendu de l'histoire, et marque le marché de la musique en France.

Les rapides retrouvailles

Après leur première collaboration, Céline Dion et Jean-Jacques Goldman ont chacun repris leur carrière respective sans pour autant perdre de vue leur lien d'amitié. Trois ans après le raz-de-marée de l'album "D'eux", les deux artistes se retrouvent pour réaliser un deuxième album. Cette fois, les instructions du compositeur ne sont plus les mêmes. Il laisse Céline Dion chanter avec plus de puissance, selon ce qu'elle ressent comme le plus adéquat. Les chansons qu'il a écrites et composées sont moins "grand public", à l'exception des titres "On ne change pas", "Dans un autre monde" et "En attendant ses pas" qui sont calibrées pour être des tubes. Même si le style Goldman est parfaitement reconnaissable, l'album est très différent du premier, aussi bien musicalement que dans ses thématiques. Ce qui ne change pas, c'est l'alchimie entre les deux stars, une confiance mutuelle qui rend les choses faciles. L'album connaît un énorme succès, et est certifié double disque de platine.

Les inséparables

Quand Céline Dion décide de sortir un album concept avec une thématique qui lui tient à cœur, c'est naturellement à Jean-Jacques Goldman qu'elle fait appel pour superviser le projet artistique. Les treize chansons sont exclusivement écrites par des femmes et comme un hommage à toutes. La chanteuse va d'ailleurs plus loin dans le clin d'œil à Jean-Jacques Goldman en appelant l'album "D'elles", comme une réponse au premier album fait ensemble. Celui-là connaît un beau succès au Québec et en France. Quand Céline Dion propose un album en français, son ami fidèle est toujours quelque part dans le projet.

Le soutien d'un ami

Les deux artistes souhaitent collaborer sur un album depuis douze ans quand ils vont enfin se retrouver en studio. Malheureusement, c'est à l'occasion de la disparition du mari de Céline Dion. L'album est alors un hommage à René Angelil. La chanson phare de l'album, "Encore un soir", est signée Jean-Jacques Goldman suite à la demande spécifique de Céline Dion qui voulait que son ami fasse à nouveau jouer sa magie. La chanteuse voulait un texte qui parle du temps qui passe, et cette thématique a inspiré l'auteur pour un texte très émouvant. Leur relation amicale vieille de vingt ans a permis à Jean-Jacques Goldman d'exprimer tout ce que la chanteuse ressentait en ce moment difficile. Elle a pu partager sa peine avec son public, sous la forme d'un album hommage qui est important dans sa carrière. Les deux artistes ont réussi à cultiver leur complicité grâce à l'humour et à un grand respect pour les qualités artistiques de l'autre. Définitivement un cas à part dans le monde de la musique.