Le -
modifié le -

Chris : l'histoire du nouveau surnom et du nouveau look de Christine and The Queens

Après le succès phénoménal de son premier album, Christine and The Queens revient en 2018 avec non seulement un deuxième album, mais aussi une autre identité. À partir de maintenant, dites Chris.

Chris : l'histoire du nouveau surnom et du nouveau look de Christine and The Queens

Un nouveau surnom

Il n'a fallu que quelques semaines en 2014 pour qu’Héloïse Letissier devienne Christine and The Queens, que la chanteuse passe de l'anonymat à la célébrité. Son premier album "Chaleur humaine" a connu un succès fulgurant en France, mais aussi partout dans le monde. Il s'est vendu à 1,4 million d'exemplaires et a entraîné la chanteuse dans une tournée mondiale de plusieurs années. Chose rare pour un artiste français, elle a connu un vrai succès aux États-Unis : on l'a vue sur le plateau de Jimmy Fallon, sur scène avec Madonna et au festival Coachella. En revenant quatre ans plus tard avec son deuxième album, Christine and The Queens surprend. Elle s'affirme autrement et pour cela, elle a raccourci son nom à "Chris" en raturant le reste du nom, une façon pour elle de créer une nouvelle identité. Son personnage n'est pas étranger à celui que le public a connu, mais a évolué et propose un message plus fort, plus affirmé.

Un nouveau look

Pour appuyer son nouvel univers artistique, Chris a aussi modifié son look. Ses cheveux sont plus courts, elle porte un anneau à une oreille, elle a troqué ses tailleurs pantalons contre une chemise blanche ouverte sur un débardeur : elle dit proposer un genre troublé, mais dans l'affirmation du corps, une féminité dans l'ambivalence. Elle incarne une femme forte, puissante même. Elle met en avant ses côtés féminins et masculins et les assume l'un comme l'autre. Son dessein est de montrer ce que peut devenir une femme dans un monde égalitaire où le patriarcat a moins sa place. La chanteuse veut laisser une plus grande place à ses désirs et avoir une relation plus saine avec son corps. Fini la timidité, Chris est elle-même et s'expose au monde. Elle le montre, le chante et l'explique afin de diffuser ce message à toutes les femmes : apprendre à s'aimer soi-même. Elle se réclame du mouvement Queer, et plutôt que de se limiter à sa définition, elle le rend populaire et diffuse ses valeurs.

Un tournant musical

Si son premier album est pop avec des accents électro, son album "Chris" est résolument funk. Les sons vintage ramènent aux années 80 et début des années 90. C'est particulièrement le cas du premier single "Damn, dis-moi" à l'inspiration très G-Funk. Elle explore clairement la musique qui l'a inspirée comme celle de Michael Jackson, Eminem ou Madonna. Ce nouvel opus, proposé en anglais et en français, est résolument plus rythmé et plus sensuel. Dans ses textes qu'elle a entièrement écrits seule, Chris parle de désir, de virilité, de violence et aborde la problématique du genre. Elle s'exprime sans détour, sans fard et fait face à des sujets qui l'ont touchée toute sa vie. Sans totalement sortir de son univers musical, Chris a pris un virage qui fait office de suite logique à son premier album. Le public a accueilli celui-ci avec enthousiasme et la chanteuse peut à nouveau se lancer à la conquête du monde.