The Human League ©Chérie FM

The Human League

Nom de naissance : Philip Oakey, Joanne Catherall et Susan Ann Sulley

Pays de naissance : Angleterre

Genre musical : Pop , Pop rock

Biographie The Human League

Des débuts prometteurs à la fin des années 70 

Le groupe de musique new wave The Human League est né à Sheffield (Angleterre) en 1978 sur une idée des claviéristes Martyn Ware et Ian Marsh. À l'origine, ils voulaient collaborer avec le chanteur Glenn Gregory, mais celui-ci décline leur offre. Le chanteur Phil Oakey rejoint donc leur trio de synthpop. Le musicien et directeur visuel Adrian Wright complète la formation du groupe. Leur premier single, "Being Boiled", connaît tout de suite un petit succès. Il est suivi de l'EP "The Dignity of Labour", puis de l'album "Reproduction" en 1979.

 

Séparation du groupe originel The Human League

C'est en 1980 que The Human League commence à se construire une réputation, grâce à son album "Travelogue". Malheureusement, les différents membres du groupe ne s'entendent pas si bien que ça. Ils rencontrent de nombreux conflits dus à des inspirations musicales trop divergentes. The Human League finit par se séparer à la fin de l'année 1980. Martyn Ware et Ian Marsh fondent de leur côté le groupe Heaven 17. Quant à Phil Oakey, il gagne le droit de conserver le nom The Human League en échange de 1 % des royalties de leur prochain album, "Dare". Un marché qui s'avérera très fructueux pour Heaven 17 !

 

Un tout nouveau groupe de musique

Qu'à cela ne tienne, Phil Oakey entreprend de recruter de nouveaux membres pour son groupe de musique. Il prospecte dans une discothèque et convainc les choristes Joanne Catherall et Susanne Sulley de le rejoindre. Côté musiciens, il embauche le bassiste Ian Burden et le guitariste Jo Callis. Leur premier single, "Boys and Girls", passe relativement inaperçu. Leurs titres suivants, "The Sound of the Crowd", "Love Action" et "Open your Heart", sont bien plus appréciés.

 

"Don't You Want Me", le plus grand succès du groupe

Mais en 1981, The Human League est très inspiré en composant la chanson "Don't You Want Me". C'est un énorme succès : numéro 1 de Noël 1981 au Royaume-Uni et numéro 1 du Billboard Hot 100 américain pendant trois semaines. Elle passe à la postérité en étant utilisée dans les films "Ocean's Thirteen" et "La vie secrète de Walter Mitty" et dans de nombreuses séries ("Ashes to Ashes", "Glee", "Will et Grace"…). En France, le single "Don't You Want Me" se vend à 321 000 exemplaires.

 

Un essor qui faiblit 

The Human League sort son premier album, "Dare", qui est rapidement certifié triple disque de platine. Il réédite également son single "Being Boiled", puis publie un EP en 1983, "Fascination". Toutefois, la grande popularité de The Human League faiblit face à leur concurrent direct : Heaven 47, le groupe composé des membres originels… L'album "Hysteria", sorti en 1984, ne connaît pas un grand succès.

 

Carrière solo de Phil Oakey

Phil Oakey entreprend alors de se lancer dans une carrière solo. Il participe à la bande originale du film "Electric dreams" avec la chanson principale du film : "Together in Electric Dreams". Le titre, interprété en duo avec Giorgio Moroder, arrive à la troisième place du classement des hits en Angleterre. S'ensuit l'album "Philip Oakey and Giorgio Moroder", né de la collaboration entre les deux chanteurs. 

 

The Human League persiste envers et contre tout 

En 1985, le guitariste Jo Callis quitte le groupe, bientôt suivi par Adrian Wright et Ian Burden. Malgré cette perte, The Human League sort l'album "Crash", dont le single "Human" remporte un franc succès. Il arrive même dans le top 10 des hits britanniques. Phil Oakey et les choristes Joanne Catherall et Susanne Sulley enregistrent ensemble encore deux disques, nommés "Romantic" et "Octopus". Le single "Tell Me When" est apprécié du public.

 

Un remix électro de leur titre phare

Après une très longue pause musicale, The Human League est de retour en 2001 avec un nouvel album : "Secrets", labellisé Papillon Records. C'est un véritable succès, autant du côté des critiques que des fans de la première heure, surtout grâce au single "All I Ever Wanted". En 2021, pour célébrer le quarantième anniversaire de la chanson "Don't You Want Me", The Human League s'associe au DJ Purple Disco Machine pour un remix très réussi, mi-électro mi-années 80.

Actualités

Albums