Le -
modifié le -

Retour sur la chanson "Tu ne m'as pas laissé le temps" de David Hallyday

Sans doute le plus grand succès de la carrière du chanteur, ce carton de l'année 1998 n'en a pas moins eu une histoire plus compliquée qu'il n'y paraît.

Un succès fulgurant !

Si l'on parle de la carrière de David Hallyday, on en arrive souvent à évoquer très vite "Tu ne m'as pas laissé le temps". Sorti en 1998 en préambule de l'album "Un paradis/Un enfer", le morceau connaît immédiatement un succès fulgurant, l'un des plus importants de l'année. Il s'écoule plus d'un million d'exemplaires du single, qui remporte même le prix de la chanson populaire de l'année de la SACEM. Aujourd'hui encore, elle est considérée comme la chanson "signature" emblématique du chanteur.

À qui est adressée la chanson ?

Mais qui est ce "tu" à qui s'adresse David Hallyday dans la chanson ? Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il ne s'agit pas de son père, Johnny Hallyday, bien que le morceau ait une connotation très intime pour le chanteur. Il est en effet un hommage à son grand-père bulgare, Georges, le père de Sylvie Vartan, décédé en 1970 alors que David n'avait à l'époque que 4 ans. Pour lui rendre hommage, ce dernier confie l'écriture du titre à Lionel Florence, parolier fétiche (entre autres) de Pascal Obispo et Florent Pagny.