Le -
modifié le -

Pink : la rebelle de la pop US

Personnalité fantasque et artiste engagée, Pink est souvent considérée comme un ovni dans le paysage musical international. On vous dit pourquoi.

Pink © Getty images

Pink : la princesse décalée de la pop US

Délurée, Pink l’est de la tête aux pieds ! Ses styles vestimentaires et capillaires sont à la fois excentriques et colorés. La star a tout testé : costume d’homme trois pièces, dreadlocks, crête punk, colorations et maquillage flashy, rien ne lui échappe. La chanteuse, à ses débuts, était d’ailleurs surnommée par la presse, la nouvelle « Material Girl » de la scène américaine, en référence à Madonna.

Pink : une artiste qui n’a pas sa langue dans sa poche

Pink est une rebelle. Elle n’hésite pas à prendre parti dans les médias et dans ses chansons, pour des causes qui lui sont chères. C’est notamment le cas lorsqu’il s’agit de la politique de son pays. Chanteuse engagée, elle a ainsi interpellé, en 2006, le président américain George W. Bush, au sujet du conflit en Irak dans son morceau « Dear Mr President ». Elle remet le couvert en 2017 contre le gouvernement Trump, avec le titre « What About Us », issu de son nouvel opus « Beautiful Trauma », sorti la même année.

Pink : une chanteuse féministe

Pink n’hésite pas à répondre aux critiques lorsqu’elle en reçoit, notamment en 2015 lors du John Wayne 2015 Odyssey Ball, durant lequel sa silhouette a été moquée. Elle revendique le droit d’être tel que l’on est, sans essayer de transformer son look, sa personnalité ou ses goûts pour plaire aux autres. Féministe, elle déplore que de nombreuses femmes se laissent tenter par la chirurgie esthétique, par exemple, pour séduire. Pink aborde d’ailleurs tous ces thèmes en musique, comme avec les titres « Stupid Girls » ou « U + Ur Hand », issus de son CD « I’m Not Dead », sorti en 2006. Tour à tour, elle s’adresse aux hommes et aux femmes pour pointer du doigt leurs comportements. Pink sait se faire entendre avec talent…