Le -
modifié le -

Justin Timberlake: Zoom sur l'album "Man of the Wood"

Revenu à ses premières amours musicales quelques années plus tôt, Justin Timberlake est aussi un homme de risques, comme l'a prouvé son cinquième album.

Justin Timberlake: Zoom sur l'album "Man of the Wood"

Justin Timberlake se lance un nouveau challenge

Après avoir passé plusieurs années à répondre aux sirènes hollywoodiennes et à privilégier sa carrière d'acteur, Justin Timberlake s'est rappelé aux bons souvenirs de ses fans en 2013 avec le double album "The 20/20 Experience", avec lequel il a rapidement repris sa place parmi les plus grandes stars du R'n'B en activité. Mais pas rassasié par le succès, l'ancien membre des NSYNC décide alors de tenter une nouvelle aventure musicale.

"Man of the Woods" : Un album aux sonorités plus personnelles

À l'image de sa pochette et de son titre, "Man of the Woods" est conçu comme un hommage à son état natal, le Tennessee. Car le chanteur est né à Memphis, et Memphis est avant tout un des berceaux du rock'n'roll et du blues. Biberonné à ces styles musicaux, Timberlake et ses producteurs (Timbaland, Pharrell Williams et son duo The Neptunes...) veulent créer un album hybride entre ces styles populaires, l'électro-pop et le R&B plus contemporains. Le titre de l'album est d'ailleurs un clin d'œil au fils de l'artiste, Silas, dont le nom signifie "homme de la forêt".

Un album déroutant, mais couronné de succès

À l'image du single éponyme, "Man of the Woods" désarçonne à sa sortie et obtient des critiques plus mitigées qu'à l'accoutumée. À l'image des deux duos de l'album, l'un avec Alicia Keys et l'autre avec le chanteur country Chris Stapleton, l'album multiplie les expérimentations et n'offre pas de véritable tube immédiat. Il n'empêche. Dans la foulée de prestation spectaculaire de Justin Timberlake à la mi-temps du Super Bowl 52, deux jours après la sortie de l'album, le 2 février 2018, "Man of the Woods" trouve vite son public avec plus d'un demi-million de ventes rien qu'aux États-Unis.