Le -
modifié le -

Shakira, Mika, Britney Spears...: Ces stars internationales ont chanté en français !

Si certains chanteurs français ont su s’exporter à l’international, ce n’est pas forcément toujours le cas de leur langue. Certaines stars venues d’ailleurs ont tout de même essayé.

Shakira – "Je l’aime à mourir"

Lors de son concert à Paris-Bercy en 2011, la chanteuse colombienne avait surpris ses fans français avec un petit cadeau sur scène en leur offrant une reprise sensuelle du morceau de Francis Cabrel. Le public sur place ne fut pas le seul conquis puisque la star décida de retourner en studio pour enregistrer sa version de "Je l'aime à mourir" en français. Le morceau connaîtra un énorme succès avec plus de 200 000 exemplaires écoulés et recevra les félicitations de son interprète original. Shakira a par ailleurs aussi enregistré une version espagnole du titre, "La quiero a morir".

Britney Spears – "Coupure électrique"

Pour la version deluxe de son neuvième album, Britney Spears n'a pas hésité à prendre des risques en s'essayant à une chanson originale en français, intitulée "Coupure électrique". La popstar s'est amusée à sortir de sa zone de confort pour le plus grand plaisir de ses fans dans l'Hexagone.

Lady Gaga – "Bad Romance"

Certaines stars ne vont pas forcément jusqu'à se frotter à la langue de Molière sur une chanson entière, mais se contentent de simples passages. L'un des exemples les plus célèbres est celui de "Bad Romance", le premier single du deuxième album de la chanteuse, "The Fame Monster". Écrit sur les routes de sa première tournée européenne entre la Norvège et la Russie, ce titre inspiré de la house européenne offre un court passage où la Gaga chante en français dans le texte "Je veux ton amour/Et je veux ta revanche/Je veux ton amour". Capable de parler  de français sur les plateaux de télévision, la Gaga s'est offert un autre tour de chant dans notre langue sur la bande-son d'"A Star is Born", où elle reprend avec brio et beaucoup d'émotion "La Vie en Rose" d'Édith Piaf.

Mika – "Elle me dit"

Né à Beyrouth d’un père américain et d’une mère libanaise, Mika passe les premières années de sa vie à Paris avant de déménager pour Londres à l’âge de 8 ans. Possédant la double nationalité anglo-libanaise, il parle un français impeccable depuis sa jeunesse notamment de par ses études au lycée français de Londres. Et si ses premiers tubes comme "Relax, Take it Easy" ou "Grace Kelly" sont en anglais, il éprouve vite le besoin de chanter également dans son autre langue. Sur son troisième album "The Origin of Love", quatre morceaux sont en français, le plus connu étant bien sûr "Elle me dit". Le morceau, inspiré par sa relation avec sa propre mère, atteint la première place des ventes de singles et donne lieu à un clip resté célèbre où la mère de Mika est jouée par Fanny Ardant.

Michael Jackson – "Je ne veux pas la fin de nous"

Nombreux sont aussi les artistes à avoir, pour certains marchés, fait traduire certains de leurs succès pour se rapprocher de leur public à l'étranger. Parmi les plus grandes stars à s'être frottées à l'exercice, on retrouve le King of Pop en personne. En parallèle de la sortie de l'un de ses plus grands albums, "Bad", il enregistre une version française de son "I Just Can't Stop Loving You", toujours en duo avec Siedah Garrett. Le résultat n'est pas des plus gracieux grammaticalement, mais Je ne veux pas la fin de nous révèle un Michael Jackson assez à l'aise en français. Le morceau existe en espagnol sous le titre "Todo Mi Amor Eres Tu".

Julio Iglesias – "La Mer"

Il est certainement le plus français des chanteurs latinos. En plus de son physique de playboy et de sa voix suave qui ont fait rêver des générations de jeunes filles, Julio Iglesias a construit sa carrière sur une capacité à varier d’une langue à l’autre sans effort. Ce polyglotte de la chanson a certes chanté dans son espagnol natal, ainsi qu’en français, mais sa discographie riche contient également des titres en anglais, italien, allemand et portugais. Si l’on retient notamment dans son répertoire des titres comme "Je n’ai pas changé", "Pauvres diables" ou "Où est passée ma bohème", on n’oubliera pas non plus que le chanteur madrilène s’est aussi attaqué à un classique de la chanson française. Ce classique, c’est La Mer de Charles Trenet, qu’il interprète sur scène à l’Olympia en 1976. Sa version suave et groovy du titre fait merveille, et a refait surface à l’occasion du film "La Taupe" avec Gary Oldman, Colin Firth et Benedict Cumberbatch.

The Beatles – "Michelle"

"Michelle, ma belle, sont des mots qui vont très bien ensemble"… Impossible d’oublier les premiers mots, chuchotés en français par Paul McCartney, sur le titre Michelle, paru sur l’un des albums de l’âge d’or des Beatles, "Rubber Soul". L’origine de la chanson remonte à l’adolescence de McCartney et Lennon dans un Liverpool qui découvrait la chanson française bohème, notamment Juliette Gréco. Au cours d’une de leurs soirées étudiantes, un des jeunes sur place se met à entonner un morceau en français, ce qui les poussera à se promettre d’écrire un jour un morceau en français. Les paroles dans la langue de Molière leur ont été traduites par Jan Vaughan, femme d’un vieil ami de McCartney, et par ailleurs professeur de français.